Michel Bachelet

L’ébénisterie traditionnelle remplit mon quotidien de longue date. Après avoir exercé la lutherie, la menuiserie et l’ébénisterie de haut de gamme, je me suis spécialisé dans la sculpture ornementale sur bois pour des copies de mobilier ancien et la restauration d’antiquités. Au fil des années, cette culture d’atelier m’a fait côtoyer d’autres corps de métiers, tel des forgerons, des verriers ou des céramistes et des artistes en art visuel. Ces contacts ont stimulé des échanges sur nos manières de transformer la matière, sur notre patrimoine manuel et son devenir…

Avec ce bagage de pratique en toile de fond, j’explore maintenant l’utilisation du bois de façon plus graphique, en exploitant les caractéristiques propres aux parties « moins nobles », comme les branches ou la planche brute. Le jeu des textures s’intègre dans un concept architectural contemporain où les éléments que l’on considère habituellement comme inanimées entrent en mouvement, marquent un espace, cernent la lumière. Je m’imprègne des paysages, des lieux afin d’en révéler, par mes interventions, les drames, les tensions sous-jacentes.