Un automne Land Art au Mont-Ham

Branches de saules et de cornouillers, feuilles d’érables
Sentier l’Intrépide, Mont-Ham
Septembre 2008
 

Feuilles de Quenouilles, cornouillers, paille, frênes
Sentier l’Intrépide, Mont-Ham
Septembre 2008
 

Feuilles de Quenouilles, paille, hêtre

Sentier l’Intrépide, Mont-Ham
Septembre 2008
 

Branches de saules écorcées, sous-bois
Sentier l’Intrépide, Mont-Ham
Septembre 2008
 

Branches de saules écorcées, baies de pimbina, érable mort
Sentier l’Intrépide, Mont-Ham
Septembre 2008
 

Branches de cornouillers et érable mort
Sentier l’Intrépide, Mont-Ham
Septembre 2008
 

Branches de cornouillers et érable mort
Sentier l’Intrépide, Mont-Ham
Septembre 2008
 

Feuilles d’érables à sucre, argile, pins
40 m x 40 m x 2 m environ
La pinède, 2007
 

Détail
Quenouilles, feuilles d’érables à sucre, pin
25 cm x 20 cm environ
La pinède, 2006
 

Feuilles d’érables à sucre, souche et mousses
1,75 m x 1,50 m x 1,50 m environ
La pinède, 2007
 

Vue d’ensemble
Feuilles d’érables à sucre, feuilles de hêtres, souches, mousses et arbre mort
14 m x 3,5 m x 0,75 m environ
La pinède, 2007
 

Il existe dans notre région, dominant nos paysages, un mont aux allures de montagne : Le Mont Ham.

Le plus grand achalandage de visiteurs est à l’automne : clientèle familiale et régionale dont l’objectif est généralement de se rendre au plus vite au sommet afin d’avoir la vision panoramique et globale des couleurs de fin de saison. Dans l’effort de l’ascension, on peut se demander l’attention qu’ils portent aux paysages qu’ils croisent ainsi qu’à leur diversité.

Nous souhaitons par nos interventions artistiques en nature faire ralentir le pas du promeneur afin qu’il redécouvre la magie de la lumière à travers le feuillage d’une clairière, la rugosité d’un tronc, la force d’équilibre d’une paroi rocheuse et l’immuable mais fragile environnement de vie de la forêt.

Ces interventions se répartiront le long du sentier principal soit de façon subtile, soit de façon monumentale. Une dizaine d’escales seront accessibles au spectateur comme autant de point de vues proposés par les artistes. Ces interventions artistiques éphémères en nature se veulent respectueuses de l’environnement et de ces cycles de vie nécessaires à la régénération de la forêt. Arbres, roches, feuilles ou aiguilles sont autant de matériaux qui s’agencent pour créer un autre paysage le long du sentier principal