Démarche

 

 

Définition : Des terrains zonés vert sont des portions de territoire dédiées au développement de l’agriculture et de la foresterie. Pour assurer leur protection, ils sont inscrits au schéma d’aménagement des municipalités et régions du Québec.

 

 

 

 

Le collectif d'intervention Zoné Vert est formé des artistes Christine Juillard et Michel Bachelet. Avec ce nom, nous voulons souligner notre ancrage dans la ruralité comme point de départ assumé pour des interventions en pleine nature autant qu’en milieu résolument urbain.

Depuis 2006, nous créons des installations qui entrent en interaction avec le lieu : son relief, ses lumières, ses points de vue mais aussi son histoire. À travers nos œuvres, nous nous interrogeons sur le paysage et les écosystèmes et sur la relation, tantôt symbiotique, tantôt destructrice, entre l’humain et son environnement.

Nos premières œuvres se sont inscrites dans la mouvance du land art. L’idée de sortir l’art des espaces clos et de créer des installations en interaction avec l’environnement reflète notre perception de la place de l’art dans la société. Nous aimons que nos œuvres croisent le chemin des gens, les amènent à s’arrêter et exacerbent leur expérience des lieux.

Notre volonté de créer dans et avec la nature nous a amenés à nous déplacer sur le territoire et nous a rendus sensibles à l’anatomie des lieux, à leur atmosphère, à leur spécificité. Nos œuvres in situ évoquent plutôt qu’imposent, polarisent le regard sur ce qui nous entoure : des éléments que l’on considère habituellement inanimés entrent en mouvement, marquent un espace et cernent la lumière par des jeux de textures, de plans et de formes où le réel et l’histoire du lieu s’entrechoquent avec la matière pour former un paysage inventé. Elles ont un caractère poétique, voire contemplatif, qu’apprécie beaucoup le public, mais aussi souvent un deuxième niveau de lecture qui conscientise sur les traces que laissent nos sociétés.

Notre réflexion nous pousse maintenant à explorer davantage les lieux façonnés par l’homme et à introduire notre vision revisitée de la nature dans les espaces urbains. Quel est le lien qui perdure entre la nature et l’humain au sein d’environnements transformés par ce dernier? Comment favoriser une expérience immersive dans un contexte de mouvance et de foule? Habités de ces questions, nous travaillons depuis quelques années à l’élaboration d’œuvres pérennes destinées à être intégrées à l’architecture et à des lieux publics.